Currently set to Index
Currently set to Follow

Les grandes tendances SEO à suivre en 2022

Partager cet article :

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email

Les règles du référencement naturel sont très fluctuantes, Google modifiant fréquemment son algorithme afin de s’adapter à l’évolution des exigences des internautes. Entre les nouvelles attentes du public et des moteurs de plus en plus intelligents, suivre les changements majeurs est indispensable pour adopter une stratégie performante. Quelles seront les grandes tendances SEO pour 2022 ?

Un contenu textuel plus long et optimisé

Sans publications régulières, un site web n’attire pas de visiteurs et recule au classement dans les résultats de recherche de Google (SERP). Les contenus textuels longs (3 000 mots ou plus) génèrent ainsi un trafic conséquent. Toutefois, la qualité doit toujours l’emporter sur la quantité : la pertinence au regard de la requête saisie et la richesse en informations sont essentielles pour fidéliser les internautes. Pas question de faire du remplissage ou d’« écrire pour le moteur » afin d’obtenir un bon ranking, l’objectif doit être de répondre à une question précise de l’audience. Les personnes sont en quête de renseigner utiles susceptibles de les pousser à l’action. Le contenu doit par ailleurs être fiable et crédible, montrant qu’il a été rédigé par un expert du domaine.

Outre le fond, la forme est primordiale. Le texte doit être aéré et hiérarchisé afin d’offrir un maximum de lisibilité et de confort pour les lecteurs, notamment sur les appareils mobiles. Les sous-titres H2 et H3 permettent de l’organiser en plusieurs sous-sections. Il doit intégrer des liens redirigeant vers d’autres pages internes du site, mais également des boutons de partage évidents.

Pour gagner en visibilité sur les SERP, les meta tags (titres, description) sont essentiels, tout comme les mots-clés de longue traine qui permettent de se démarquer de la concurrence pour le positionnement.

Les contenus vidéo

Sous l’influence de plateformes sociales comme YouTube, Instagram ou encore Tiktok et leurs milliards d’adeptes, les vidéos deviennent des composantes incontournables pour un référencement efficace. 27 % des personnes dépassent les 10 heures hebdomadaires de visionnage, tandis que respectivement 15,4 % et 18,3 % passent 7 à 10 heures ou entre 4 à 7 heures devant des vidéos.

Pour tirer profit des avantages de ce format, les vidéos doivent être au moins en qualité HD, associés à des mots-clés fréquemment recherchés par l’audience ciblée et renforcés par des hashtags. Bien entendu, la description de la chaîne, qui s’adresse à la fois aux robots du moteur et au public, doit être conviviale et ciblée.

 

L’accessibilité sur mobile

D’ici 2025, près de 73 % des internautes se serviront uniquement d’un appareil mobile pour naviguer sur Internet. C’est pourquoi Google exige des sites en Responsive Design, c’est-à-dire capable de s’adapter à toutes les tailles d’écrans sans perte de qualité visuelle et fonctionnelle. Toutes les rubriques, tous les éléments doivent être disponibles sur la version mobile.

De plus, les futurs sites web seront dotés de fonctionnalités en plein essor plus pratiques sur mobiles comme la réalité virtuelle/augmentée et surtout les commandes vocales. Pour gagner du temps et pouvoir poser de vraies questions, les personnes privilégieront les recherches vocales. Le contenu et les mots-clés doivent être pensés pour y répondre.

La convivialité de la page

Pour tous les types de sites, Google exige une expérience utilisateur (UX) optimale, laquelle passe par la vitesse de chargement d’une page, son interactivité et son ergonomie. La firme de Mountain View a ainsi ajouté trois métriques appelées « Core Web Vitals » à son algorithme :

  • Le Largest Contentful Paint (LCP) : évalue la vitesse d’affichage de l’élément le volumineux dans le navigateur. Un maximum de 2,5 secondes est préconisé.
  • Le First Input Delay (FID) : observe le délai entre la première action de l’utilisateur sur la page et la réaction du navigateur. Il ne doit pas dépasser 100 millisecondes.
  • Le Cumulative Layout Shift (CLS) : mesure la stabilité de l’affichage face aux éventuelles perturbations. La limite haute est fixée à 0,1.

L’essor de l’automatisation

  • Les nouvelles technologies sont des alliés de plus en plus précieux pour les responsables SEO : Big data, intelligence artificielle (IA), machine learning (ML)… les aident à auditer des sites, détecter et corriger des erreurs, mieux appréhender le comportement des utilisateurs, analyser les performances de leurs contenus.

    L’IA en particulier leur simplifie l’identification de l’intention de chaque requête soumise par les clients et prospects. Elle utilise le Multitask United Model (MUM), qui est en mesure de comprendre le contexte, les sentiments. Ces données sont primordiales pour anticiper leur parcours et leur proposer des contenus adaptés en combinant les formats (du texte, images, voix…).

    .
Rappel sous 24h

Vous souhaitez être rappelé(e) ?

Entrez votre numéro de téléphone :

Call Now Button