Currently set to Index
Currently set to Follow

Les causes et solutions à un trafic SEO à faible croissance ou en baisse

Partager cet article :

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email

Pour les professionnels du référencement, une faible croissance ou une chute du trafic SEO sur un site web représente une problématique majeure. Dans un récent billet, Google en a communiqué les principales causes. Des experts livrent quelques conseils sur la meilleure manière de rétablir la situation.

Les causes les plus fréquentes d’un trafic stagnant ou en chute

Si le trafic sur un site web n’augmente pas, ou très lentement, plusieurs phénomènes peuvent être mis en cause.

  • Des problèmes techniques sur une page ou sur le site 

  1. Indisponibilité d’une page ou du serveur.
  2. Mise en attente d’indexation d’une page appartenant à un site rarement mis à jour ou trop récent.
  3. Délai d’indexation d’une page mal optimisée ou suroptimisée (trop de mots-clés dans les balises, le texte, les liens externes, le code HTML…) et ne proposant pas de contenu unique et à forte valeur ajoutée pour les internautes.

 

  • Des problèmes de sécurité

Afin de protéger les utilisateurs si un site est victime d’une menace de sécurité, Google lance des avertissements pour dissuader ces derniers de le consulter.

  • De récents changements sur les algorithmes

Google procède régulièrement à des updates qui peuvent impacter de manière plus ou moins significative la performance SEO de certaines pages, et plus largement, le classement de ses résultats de recherche.

  • L’évolution des comportements des utilisateurs

Sous l’influence d’une nouvelle tendance, d’un événement particulier ou d’un besoin saisonnier, les internautes modifient leurs requêtes.

  • Un niveau de concurrence élevé sur le marché

Sur un créneau avec une concurrence élevée ou moyenne, la plupart des acteurs multiplient les efforts pour booster le référencement naturel de leur site. Gagner du trafic prend donc plus de temps.

  • Des moyens insuffisants

Si les ressources financières et humaines allouées au SEO, surtout sur un marché concurrentiel, sont insuffisantes, les actions sont limitées et les retombées tardent, tandis que les concurrents qui disposent de plus de moyens gagnent une longueur d’avance.

  • Une limite atteinte pour le marché

Il arrive que sur une requête, les 3 premiers sites concentrent la quasi-totalité du trafic.

Résoudre les problèmes identifiés

Une vérification du rapport de performances de la Search Console s’impose pour vérifier que la baisse n’est pas liée à un contexte particulier, en s’intéressant aux critères suivants :

  • les fluctuations du trafic sur les 16 derniers mois pour vérifier qu’il ne s’agit pas d’une situation récurrente ;
  • les indicateurs d’une période similaire (mêmes jours, même nombre de jours, même saison de l’année) pour repérer si les changements concernant : les requêtes, les appareils, les adresses de sites, les plateformes (Web, vidéos, Google Images)…

Si le phénomène n’est pas dû à la saisonnalité, les actions suivantes sont recommandées pour redresser la barre.

  • Corriger les contenus suroptimisés

Quitte à sous-optimiser un contenu, il faut les remanier immédiatement en réduisant les occurrences du mot-clé dans le nom de domaine et l’URL, le corps de texte, les titres et balises meta. La suppression des backlinks de mauvaise qualité s’impose également. Tout en gardant à l’esprit qu’il s’adresse en priorité à un potentiel client, le rédacteur satisfait aux exigences de Google. Il s’agit donc d’une technique doublement gagnante !

  • Actualiser les contenus et le site

Google indexe plus rapidement les sites qui publient fréquemment des contenus originaux, bien écrits et riches en informations susceptibles de répondre aux demandes directes ou intentions de recherches des internautes. Ils doivent comporter des liens « de qualité » provenant de ressources externes faisant autorité auprès du moteur ou liés à des articles ou tags populaires.

Quant au site, il doit avoir une arborescence simple et logique afin que les robots de recherche scannent et comprennent immédiatement les pages présentes et leur contenu.

  • Accroître le budget SEO

Consacrer un budget plus conséquent au référencement SEO permet de multiplier les outils de promotion, de publier plus fréquemment des contenus soignés et de mettre en œuvre sans délai les améliorations techniques nécessaires. Les progrès sont ainsi plus importants et plus rapides.

  • Changer de stratégie

Dans le cas où la limite de marché est atteinte, quatre principales options sont possibles :

  • se positionner sur des mots-clés moins concurrentiels identifiés grâce à une analyse sémantique approfondie ;
  • développer d’autres sources de trafic comme les réseaux sociaux, la publicité… ;
  • privilégier une position de maintien plutôt que de croissance ;
  • créer un autre site.
  • Faire confiance à un spécialiste

Pour un nouveau site ou un site en difficulté, les services d’une agence de marketing numérique disposant de spécialistes en optimisation SEO sont d’une aide précieuse. Dans tous les cas, il faut éviter les propositions qui garantissent des résultats en quelques jours.

  • Faire preuve de patience

Enfin, faut-il le rappeler, le référencement naturel est un travail de longue haleine. Même avec une bonne stratégie, les résultats en termes d’acquisition de clients ne sont jamais rapides. En outre, les variations temporaires de trafic ne sont pas rares et le retour à la normale se fait souvent sans qu’aucune intervention ne soit nécessaire. S’il s’agit d’un nouveau site, il faut patienter en moyenne 1 à 2 mois, et pour un site ayant une certaine ancienneté, mieux vaut attendre quelques jours avant de tout modifier ou de changer de partenaire SEO.

Call Now Button