Currently set to Index
Currently set to Follow

3 règles pour optimiser le maillage interne d’un site web

Partager cet article :

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email

Une bonne expérience utilisateur sur un site web passe obligatoirement par une navigation fluide. Le maillage interne, qui consiste à relier les différentes pages et articles d’un site au moyen de liens hypertextes, joue un rôle essentiel en la matière. De plus, il contribue à améliorer son référencement naturel. Suivre les trois règles suivantes permet d’optimiser ce fameux maillage interne.

1. Actualiser les anciens articles et y ajouter des liens

En plus de publier régulièrement de nouveaux contenus, il est essentiel de mettre à jour ceux qui sont déjà en ligne, car Google apprécie les sites bien « entretenus ». Il faut donc reprendre les anciennes pages afin d’actualiser les informations et insérer des paragraphes supplémentaires.

Il ne reste plus qu’à mettre en place des liens vers d’autres articles ou pages internes pour apporter de la valeur et gagner des points précieux pour son SEO. L’idéal est de cibler les pages à fort taux de conversion. Cette méthode a fait ses preuves en termes de croissance du trafic. Et grâce à la transformation de ces prospects en clients, elle contribue à maximiser le chiffre d’affaires.

2. Insérer des liens internes dans les nouvelles publications

Contenu et netlinking : le duo gagnant

Réciproquement, chaque fois que des contenus frais sont uploadés sur le site, il est judicieux d’y ajouter des liens pointant vers les articles existants afin de générer du trafic additionnel pour ceux-ci. Google apprécie les plateformes dynamiques et les affiche en bonne place dans ses pages de résultats.

Attention toutefois à ne pas exagérer avec le nombre de liens dans une page web. En matière de référencement, la qualité doit primer sur la quantité. Seuls les liens pertinents qui permettent aux internautes de trouver des renseignements complémentaires sur le même thème ou un thème proche sont justifiés.

3. Choisir l’ancre appropriée pour les liens internes

Ajoutez ces mots clés dans vos titres et sous titres

Les liens vers d’autres pages doivent s’insérer de manière naturelle dans le contenu. En effet, des expressions comme « cliquez ici » en tant que texte d’ancrage sont mauvaises aussi bien pour le SEO et pour l’expérience utilisateur. Google ne manque d’ailleurs pas de sanctionner les articles suroptimisés.

Le mieux est de placer les liens par exemple sur des mots comme « guide » ou « livre blanc » pour inciter les internautes à le télécharger ou « bonnes pratiques » pour les rediriger vers un article partageant des astuces, etc. La clé est de veiller à ce que l’ancre utilisée soit cohérente avec la page de destination.

En donnant un attribut comme « dofollow » au lien, le moteur de recherche comprend qu’il doit faire le lien entre le site et l’URL qui lui est fournie. Cette technique est particulièrement efficace pour booster le référencement naturel, à l’inverse des liens « nofollow », qui n’ont aucun impact sur le SEO et sont donc à proscrire.

En conclusion

Prendre soin du maillage interne est essentiel pour doper le référencement organique d’un site internet et développer l’activité, avec des revenus plus importants à la clé.

Call Now Button